Catégorie: Nigun

Balkan't stop the music ! Paroles, partitions, traductions, lyrics, scores, translations, mp3, videos...

Mélodies simples et sans paroles par lesquelles les Khasidim tentaient d'approcher Dieu dans une sorte d'extase communautaire, au rythme modéré en 2/4

Simple and wordless melodies by which the Khasidim tried to approach God in a kind of trance, in 2/4 mid-paced rhythm.


Le nigun (de l'hébreu lenagen, faire de la musique) est une mélodie simple, souvent d'inspiration religieuse, facile à mémoriser et à reprendre collectivement, dont la répétition lancinante avec kavanah (concentration) peut provoquer (chez les sujets prédisposés!) une sorte de transe.

Une grande partie des nigunim (pluriel) a été composée par un rabbin ou un membre d'une hoyf (école rabbinique) ou encore empruntée au folklore local ou étranger et « sanctifiée » (mekadesh zayn a nign).

On distingue, entre autres :

  • le Tish nigun (accompagnant un repas),
  • le nigun rikud pour danser,
  • le joyeux nigun simkha,
  • le Deveykus nigun (dédié à Dieu, souvent non rythmé),
  • le Gas'n nigun (accompagnant les cortèges),
  • le Treredike nigun (mélodie à pleurer)
  • ...

Les « paroles » d'un nigun ne sont, le plus souvent, que des onomatopées comme :

  • bim, bom dans la région de Modzitz (Galicie),
  • ay di gi day à Ger,
  • Ti la lidl la li la lo à Karlyn,
  • lay lay lay à Bobov,
  • oy la la ou yom pa, tigidigi day à Nikolayev,
  • oy, yoy, na-na-na, ma-ma ou moy na-na à Lubavitch...

Articles dans la catégorie "Nigun"

Cette catégorie contient 2 pages, dont les 2 ci-dessous.

-
Boîte à outils


RSS     ATOM