La Grèce et les Balkans, du Ve siècle à nos jours

Balkan't stop the music ! Paroles, partitions, traductions, lyrics, scores, translations, mp3, videos...

D'hier à aujourd'hui, les Balkans ont été et demeurent une des frontières essentielles de l'Europe. Cet oubli par les puissances européennes a nourri des catastrophes en chaîne au cours des siècles.

Les Balkans, zone frontière ? C'est un euphémisme : ici se heurtent

  • les chrétientés romaine et byzantine, bientôt orthodoxe ;
  • la chrétienté dans son ensemble et l'islam ;
  • les empires européens et la puissance ottomane ;
  • les empires européens entre eux, à commencer par la maison d'Autriche, le tsar de Russie et la couronne britannique ;
  • les idées impériales et la révolution des États-nations ;
  • les États-nations fondés sur un grand récit historique unitaire et des minorités nationales qui aspirent à la reconnaissance de leurs droits ;
  • le cours impérieux des guerres locales, régionales, mondiales et froide et un brassage incessant des populations qui rend vain tout espoir d'États ethniquement homogènes.

Dans cet Orient de l'Europe, où les passés byzantin et ottoman ont lié les vieilles identités religieuses aux nouvelles identités nationales, a éclaté le premier conflit mondial.

Les faiblesses économiques héritées de l'histoire ont rendu les structures politiques importées d'Europe occidentale particulièrement vulnérables à la crise de 1929 et à la diffusion de régimes totalitaires dans les années 1930.

Géographie et politique expliquent tout à la fois une occupation allemande particulièrement sauvage en Grèce et en Yougoslavie, puis la transformation de la région en un des points chauds de la guerre froide.

D'hier à aujourd'hui l'avenir de l'Europe s'est largement joué dans les Balkans, où les puissances occidentales et russe n'ont guère cessé d'intervenir, sans que leurs opinions publiques soient éclairées sur les enjeux.


Cliquez sur les images de chaque tome pour les acheter au format papier ou numérique (Kindle)

Ce premier volume traite des Empires byzantin et ottoman, de leurs caractéristiques et de leur legs dont les rejeux marquent l'histoire de la région jusqu'à la révolution jeune-turque de 1908.

D'une guerre à l'autre, ce deuxième volume nous conduit du refoulement de la puissance turque hors de l'Europe lors des guerres balkaniques de 1912-1913 et de la liquidation d'un hellénisme d'Asie Mineure deux fois millénaire en 1922-1923, à la constitution, notamment à travers la guerre civile en Grèce, des blocs antagonistes à partir de 1947.

Ce troisième volume nous guide dans les méandres actuels de la région, depuis la consolidation des démocraties populaires, puis l'effondrement de la dictature militaire grecque jusqu'à l'éclatement du glacis soviétique et les terribles conflits qui s'en sont suivis.

Il s'achève sur les espoirs et les désillusions suscités par l'Union européenne – de l'enthousiasme démocratique aux ambiguïtés de la sécession kosovare et aux cures d'austérité brutalement imposées aux peuples.

Ces livres ont reçu le 8 novembre 2014 au salon du livre d'histoire de Verdun le prix « Mondes en paix, mondes en guerre » décerné par un jury d'historiens du Centre mondial de la Paix.

L'auteur : Olivier Delorme

Historien de formation, ancien maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris en histoire des relations internationales, Olivier Delorme est né en 1958.

Il s'est pris très tôt de passion pour la Grèce qu'il fréquente depuis 1973 et où il vit aujourd'hui plusieurs mois de l'année dans une petite île du Dodécanèse.

-
Boîte à outils


RSS     ATOM